L’abbaye Sainte-Marie-de-la-Pierre-qui-Vire est située dans le nord du Morvan. C’est une abbaye bénédictine fondée en 1850 par le révérend père Jean-Baptiste Muard.

abbaye

 

Elle est établie dans un site sauvage et boisé, sur une rive du Trinquelin, petit torrent qui court entre des rochers granitiques.

 

Trinquelin

 

Le nom du lieu-dit, « la Pierre-qui-Vire », provient d’une caractéristique naturelle, à savoir une roche qui, posée sur une autre, pouvait être mise en mouvement par une simple pression humaine. Aujourd’hui scellée la roche est surmontée d’une statue de la Vierge Marie.

Pierre qui vire

 

Les moines qui occupent le monastère accueillent au sein de leur hôtellerie les retraitants en quête de ressourcement spirituel et de recueillement.

Pour les personnes souhaitant simplement visiter le site, seuls l’église, l’exposition sur la vie monastique, et le magasin proposant fromages, poteries et objets religieux, sont accessibles.

Entrée hôtellerie
Entrée hôtellerie

 

Eglise
Eglise

 

intérieur

 

 

orgue
orgue

 

La communauté est par ailleurs très impliquée dans les énergies renouvelables : l’abbaye de la Pierre-qui-Vire dispose depuis les années 1960 de sa propre usine hydroélectrique et bénéficie d’une chaufferie centrale à plaquettes de bois qui chauffe l’ensemble des bâtiments.

La ferme de la Pierre-qui-Vire est située à 800 mètres de l’abbaye, les moines y produisent des fromages bio au lait de vache et de chèvre.

Publicités